Aller au contenu. | Aller à la navigation


Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / HIDA / arts plastiques et histoire des arts

arts plastiques et histoire des arts

Leçons présentées en bassin de formation (BFE)

Chères, chers collègues, la formation par bassin organisée à partir de 2008-09 a permis de sensibiliser l'ensemble des enseignants de l'Académie à l'application dès la rentrée prochaine des nouveaux programmes d'arts plastiques et à la mise en place de l'enseignement obligatoire de l'histoire des arts au collège. A cette occasion, les situations de cours présentées par les professeurs formateurs dans les quatre bassins ont été orientées vers l'élaboration et l'expérimentation d'outils pédagogiques visant à ancrer l'enseignement de l'histoire des arts dans nos pratiques d'enseignement. Les leçons élaborées par les formateurs sont présentée ci-après, non pas dans leur globalité, mais à travers les objectifs définis et au regard des six domaines et six thématiques de l'histoire des arts. Les outils pédagogiques s'appuient sur des références culturelles communes à différentes disciplines comme à différentes périodes historiques et offrent une ouverture transversale de l'histoire des arts. L'oeuvre, la référence culturelle fédèrent ainsi la complémentarité des approches disciplinaires. Les situations de cours présentées ont pour vocation de susciter une ré-appropriation par chacun, l'envie d'inventer d'autres situations de cours questionnantes et motivantes pour nos élèves ainsi que des outils et des méthodes mutualisables. Carole DÉTREZ, professeur d'arts plastiques intervenant en formation bassin.


Informations concernant l'histoire des arts

Les textes, les dossiers, l'évaluation, les questions-réponses concernant l'épreuve orale au DNB, l'histoire des arts sur le web, les expériences pédagogiques...


Méthodologie de travail (analyse d'œuvres, frises chronologiques...)

Travaux initiés dans des collèges dans le cadre de l'Histoire des Arts par Carole DARCY (Collège Jean Jaurès / BOURBOURG), par Carole DETREZ (Collège Saint Exupéry / STEENVOORDE) et par Maryse BODA (collège Jean ZAY / FACHES THUMESNIL), par Bernard DHENNIN (collège Antoine de Saint-Exupéry / HAUTMONT).


Arts plastiques et histoire des arts: leçons présentées en bassin de formation (BFE)

 

 

Corps / Paysage

Sébastien DUMAINS - Collège Boris Vian / 62730 MARCK

niveau troisième

    •    Thématiques
ARTS, ESPACE, TEMPS - L’homme dans l’espace : l’homme qui marche, se déplace, voyage, mouvement ; ailleurs, frontières mais aussi nature, corps, cosmos
L’œuvre d’art et la place du corps et de l’homme dans le monde et la nature (microcosme/macrocosme ; harmonie/chaos ; ordre/désordre ; etc)
    •    Domaines
Les arts du visuel
    •    Périodes
XXe Siècle (non limitatif)
    •    Inscription dans les programmes
L’expérience sensible de l’espace via l’implication du corps de l’auteur dans l’élaboration de l’œuvre :
geste, posture, performance.
La prise en compte et la compréhension de l’espace de l’œuvre via l’intégration de l’espace et du temps comme éléments constitutifs de l’oeuvre: in situ, installation, environnement, durée, pérennité, instantanéité.
    •    Objectifs Visés
Capacités - Apprentissage:
Produire du sens en disposant des objets, des matériaux, des volumes dans un espace déterminé.
Comprendre que l’oeuvre peut-être dépendante de son contexte physique.
Comprendre que l’oeuvre est dépendante des divers contextes (physique bien sûr mais aussi géographique, historique, scientifique, social, politique et culturel.
    •    Résumé de la leçon
Incitation: ”Vous réaliserez la production plastique de votre choix qui fera se confondre de façon pertinente les termes suivants : corps et paysage.”
    Organisation de la séquence autour de 6 phases principales :
    1) Réflexions avec la classe autour de l'incitation.
    
    2) Recherches individuelles : croquis, documentation (images, textes) en relation avec le projet personnel.
    Compétences mobilisées :
    > Compétence 5 / Culture Humaniste / Avoir des connaissances et des repères > relevant de la culture artistique.
    > Compétence 5 / Culture Humaniste / Lire et pratiquer différents langages > Lire et employer différents langages (textes, graphiques, cartes, images).
    > Compétence 7 / L’autonomie et l’initiative / Être capable de mobiliser ses ressources intellectuelles et physiques dans diverses situations > Rechercher et sélectionner des informations utiles.
    
    3) Diffusion auprès des élèves de documents liés au contexte historique et artistique (frise land art et frise contexte socio-politique)
    
    4) Présentation des différents projets (les élèves se regroupent en fonction des thématiques abordées dans leurs projets)
    
    5) Réalisation des productions
    Compétences mobilisées :
    > Compétence 5 / Culture Humaniste / Lire et pratiquer différents langages > Connaître et pratiquer diverses formes d’expressions artistiques.
    > Compétence 7 / L’autonomie et l’initiative / Être capable de mobiliser ses ressources intellectuelles et physiques dans diverses situations > Être autonome dans son travail : savoir l’organiser, le planifier.
    > Compétence 7 / L’autonomie et l’initiative / Faire preuve d’initiative > S’engager dans un projet individuel et/ou s’intégrer et coopérer dans un projet collectif.
    
    6) Présentation des productions par les élèves.

    • Liste des outils pédagogiques et iconographie :
    - Le corps, un paysage anatomique.
    - Le paysage (en tant que genre artistique)
    - La place du corps dans son rapport à l'environnement.
    - Le rôle du Land Art et des Installations dans l’art moderne et contemporain.

En fin de séquence : diffusion auprès des élèves d’un document de synthèse présentant les différentes oeuvres vues au cours de la séquence plus de nouvelles références.

    Le rôle des documents :

    Ils permettent surtout aux élèves de découvrir d'autres angles d’approches, pour la plupart ils sont basés sur :
    • L’idée de ressemblance (formelle, chromatique, matérielle)
    • Une approche scientifique, biologique (modes de fonctionnement du vivant // SVT)
    • Une approche plutôt littéraire (contes et légendes, poèmes, expressions populaires, // Français)
    • Un aspect symbolique ou métaphorique
    • Un aspect politique (informer, s’engager) // Education Civique.


d'autres leçons présentées en BFE


 

C'est ce que je ne vois pas qui permet au spectateur de comprendre mon image.

Nicolas DECLERCQ - Collège Paul Machy 59140 DUNKERQUE

Niveau: cycle central 5ème

Thématiques
Arts, techniques, expressions
Arts, ruptures, continuités

Domaines
Les arts du visuel

Périodes historiques
XX ème siècle, une oeuvre du XVII ème siècle

Inscription dans les programmes
entrée: IMAGE et FICTION / la construction et la transformation des images
notions: Le hors-champ / le point de vue

Objectifs visés
Capacités/apprentissages:
Comment donne-t-on à voir?
Comment le hors-champ peut-il être source d'interrogations, de questionnements ? (identifier ce qui est de l'ordre de l'indice/du révélé)
Faire prendre conscience aux élèves que le cadrage est un choix.
Interroger le point de vue du regardeur, le point de vue de l'auteur.
Prendre conscience des intentions dans l'élaboration d'un cadrage.

Résumé leçon
Dans un premier temps, un QCM sur la notion de hors-champ est proposé aux élèves pour ensuite réaliser une pratique graphique sous forme d'une image dessinée interrogeant la notion de hors champ. S'ensuit une évaluation sous la forme d'un questionnaire interrogeant à la fois l'image réalisée par l'élève ainsi que l'analyse d'une oeuvre peinte du XVII ème.

évaluation par compétences
3 propositions:
tableau transversal des compétences
fiche évaluation 1
fiche évaluation 2

Liste outils/ documents
QCM (QCM 1, QCM 2, QCM 3)avec lecture de vignettes photographiques sur l'appréhension de la notion de hors-champ, photographies du XX ème siècle. L'objectif de ce document est de comprendre le rôle essentiel joué par le hors-champ pour la compréhension de certaines photographies. Les élèves s'en servent lors de la phase inaugurale de la leçon.
Une fiche lecture d'oeuvre permet de vérifier si la notion travaillée est comprise en fin de leçon.
 


d'autres leçons présentées en BFE


 

Dans un sens et dans l'autre

Michel PORCEDDU - Collège Antoine de Saint-Exupéry 59730 SOLESMES

Niveau : 4ème

 

  • Inscription dans les programmes
    En cinquième, selon le contexte et l'actualité de la situation pédagogique ils sont invités à élaborer des dispositifs plastiques, graphiques, photographiques, environnementaux, scénographiques, sculpturaux, architecturaux susceptibles d'aboutir à une mise en image d'univers imaginaires, fictionnels. En quatrième, ces dispositifs ont pour objectif de capter, d'enregistrer, de représenter et de produire de la réalité. La pratique en deux et en trois dimensions, dans des registres variés, sollicite tous les médiums dont ceux qui sont offerts par les outils numériques et informatiques.

    Présentes à profusion, les images exercent une fascination sur les adolescents. Face à la diversité des sources, des supports médiatiques et de la nature matérielle des images, le programme de quatrième a pour objectif de développer la capacité des élèves à analyser et à interpréter les images et plus particulièrement celles qui entretiennent sous un abord direct, un rapport complexe avec la réalité.
     
  • Objectifs visés
    Capacités
    décrire les impressions produites sur soi par une image et identifier quelques moyens utilisés par l'auteur pour produire ces effets, prendre conscience que l'idéalisation est renforcée par les éléments plastiques : cadrage, lumière, couleurs, mise en scène…
    Développer une attitude de questionnement face aux images ;
    Repérer " l'idéalisation " et l'utilisation de stéréotypes dans certaines images.
    Prendre la mesure entre le réel et son image idéalisée dans la publicité.
     
  • compétences
    Adopter un regard critique face aux images publicitaires et illustrations de presse.
    Comprendre que l'image est fabriquée et procède d'une intention;
    Être capable de se prémunir de la manipulation par l'image ;
    Percevoir l'image comme un dispositif complexe : mise en scène, système de signes, dispositif de communication.
    décrire son cheminement et motiver ses choix dans la réalisation d'une production personnelle.
    Comprendre que l'image nous invite à penser.
     
  • évaluation par compérences
     
  • Résumé du cours
    Verbalisation autour d'images de magazines : publicités, mode, décoration, cuisine…
    Emergence de notions et du vocabulaire en relation avec les images:
    Mise en scène, Idéaliser, idéalisation, Stéréotype, stéréotypé, Réel, réalité, réaliste, Idéal/banal,
    Discussion autour de la proposition : Dans un sens et dans l'autre.
    Jouer avec les codes qui permettent de donner une représentation idéalisée des choses, s'amuser avec les stéréotypes, en exagérant l'aspect idéalisé et stéréotypé et en le confrontant à son contraire.
    Cette confrontation entre une représentation idéalisée des choses et son contraire pourra se faire au sein d'une seule et même image ou entre plusieurs images.
    A travers cette proposition les élèves questionnent l'omniprésence de l'idéalisation dans les images publicitaires, de modes ou des illustrations de magazines. Le confronter à son contraire c'est poser la question du rapport au réel et au réalisme.Verbalisation autour des 1ère propositions des élèves.
    Réalisation.
    Prises de vues photographiques pour quelques élèves
     
  • Champ Artistique / Histoire des Arts
    " le canon / les proportions idéales", " le réalisme", " capter le réel ", " les stéréotypes
     
  • liste outils/documents
    Les proportions idéales
    Polyclète, le Doryphore, 450-440 av JC, hauteur 212 cm, Copie romaine
    + 10 têtes du doryphore prédécoupées
    Petite activité : à l'aide des têtes prédécoupées, les élèves mesurent les proportions du Doryphore de Polyclète puis comparent avec celles du David de Michel-ange.
    Michel-ange, David, 1501-1504, marbre
    Léonard de Vinci, L'homme de Vitruve, 1492, dessin

    Le réalisme
    Gustave Courbet, un enterrement à Ornans, salon 1851, 3,15m x 6,68m
    (Tableau de figures humaines, historiques d'un enterrement à Ornans)
    Jacques-Louis David, le sacre de Napoléon, 1805-1808, 610 × 931 cm
    Analyse comparative des deux œuvres.

    capter le réel
    walker Ewans, Femme de Fermier, Alabama, 1936
    Diane Arbus, A Brooklyn Family going for a sunday outing, New-York, 1966
    Martin Parr, Uk Images, 2003

    Les stéréotypes
    Richard Hamilton, Qu'est-ce qui rend nos intérieurs d'aujourd'hui si différents, si attirants ? , 1956
    Cindy Sherman, Untitled 408, 2002, photo couleur, 137,2 x 91,4 cm, [Série "Hollywood/Hampton" , à partir de 2002]Martin Parr, Uk Images, 2003, vidéo
    Laurent Dejentes, David, 1999, 176 x 140 cm, série " les panoplies "

 


d'autres leçons présentées en BFE


En passant par ici, en passant par là, en passant par l'oeuvre

Gilles Kaetzel - collège Robert Desnos 59176 MASNY

niveau 3ème 

  • Thématique
    Arts, espace, temps (thématique connexe: Arts,mythes et religion)

 

  • Domaines
    Arts visuels et Arts de l'espace
     
  • Période historique
    XXe siècle et arts contemporains (autres périodes abordées dans la séquence: 16e et 17e siècles)
     
  • objectifs visés
    être capable de...
    Réaliser une production artistique qui implique le corps (geste, mouvement, déplacement, positionnement. dans l'espace)
    Prendre en compte le lieu et l'espace comme éléments constitutifs du travail plastique
    Transformer la perception d'un espace (représenté, naturel ou construit)
    Travailler en équipe, animer un groupe
     
  • Résumé de la leçon
    En amont de la séquence les élèves visitent le musée de la Chartreuse à Douai: Travail devant quelques oeuvres emblématiques du rapport de l'œuvre au spectateur (voir œuvre en références) dont celle qui sera le point de départ de la proposition de cours : Cabane Éclatée, Daniel Buren, 1996, installation in situ.
    Proposition donnée aux élèves: en passant par ici, en passant par là, en passant par l'oeuvre.
    consignes
    Installer une réalisation qui incite à une " promenade visuelle " : qui contraint à un parcours ; qui impose des vues ; qui provoque un déplacement physique ; qui sollicite des points de vue variés etc. c'est à dire qu'est-ce qui peut conduire un spectateur à se déplacer dans, autour, au travers, par delà…une œuvre, dans une relation déterminée : poétique, narrative, performative… ?
    Cette promenade se déroulera dans un périmètre bien défini, salle d'arts plastiques, couloir ou hall proche de la salle d'arts plastiques. L'étendue du champ de travail est libre = quel sera le compromis idéal entre les contraintes de matériel, de temps, et d'espace ? quelles sont les réelles capacités et motivations des membres du groupe ?
    Ce parcours doit être pensé pour pouvoir être restitué sous forme d'une courte vidéo (1'30 max.) utilisant le principe de la caméra subjective = comment faire partager votre réalisation ?
    L'évaluation finale portera sur la vidéo réalisée = Comment penser une installation in situ lorsque l'œil du spectateur est remplacé par une caméra ?
    Le travail sera mené en groupe de 3 à 6 élèves, dont l'autonomie et la bonne entente constituera une part de l'évaluation = comment se comporter en groupes, dans et hors de la salle, dans une activité qui impose déplacement, autonomie, mais aussi partage et observation, voire attente ?
    S2 : mise au point des installations après distribution (des) de la fiche " questionnaire individuel " et explication des modalités d'évaluation des groupes
    S3 : temps de pratique dédié à l'installation et au filmage des groupes les plus avancés. La caméra remplace l'œil du spectateur. Présentation de doc. en relations avec les pistes explorées par les élèves.
     
  • évaluation par compétences
    Compétences
    Grilles élèves
    évaluation
     
  • Liste des outils
    frise chronologique situant les principales périodes et écoles artistiques (en affichage permanent dans la salle et en fiche collée dans le cahier).document de visite Musée de la Chartreuse: QCM abordant les questions qui seront vues pendant la séquence, ou qui ont déjà été abordées en amont dans la thématique "arts, espace et temps".(document pdf)
    fiche synthèse: "en représentant l'espace, je montre comment je vois le monde". Indications historiques sur la représentation de l'espace. Donne lieu à un questionnaire de connaissance.(document pdf)
     
  • Actualisation de la leçon (formation BFE 2010/2011)
    Un cours remodelé, centré sur la pratique vidéo

    Consignes 

    Tourner une courte vidéo (40’’ max.) répondant à la proposition « de-ci, de-là » et respectant les codes du plan-séquence (= scène complète sans montage).

    Les élèves sont amenés à réfléchir:

    - à ce qui peut justifier la promenade de la caméra (des thèmes leurs sont proposés)

    - à un script sans acteur (le film sera une expérience visuelle sans narration classique)

    - aux contraintes matérielles de tournage : espace de tournage, points de vue, actions à mener dans et hors champ etc.


    Documents

    fiche de compétences repérant et réinterprétant les compétences du socle travaillées dans la leçon

    vocabulaire de base pour l’analyse filmique et vocabulaire de repérage dans l’espace

    questionnaire bilan

     

 


d'autres leçons présentées en BFE


Qu'importe le flacon? ...le mien fait son numéro.

Rudy LEBRUN - Collège République 62000 CALAIS

Niveau: 6ème

  • Inscription dans les programmes
    L’objet et l'œuvre
    Interaction entre la pratique et la culture. 
    Explorer les propriétés matérielles, plastiques, iconiques et sémantiques des objets.
    (Ces entrées sont toujours plus ou moins liées entre elles.)
    L’objet et les réalisations plastiques. 
    A partir de fabrications, de détournements et de représentations en deux et trois dimensions, les questions sont à travailler à des fins narratives, symboliques, poétiques, sensibles et imaginaires.
    L’objet et son environnement.
    explorer les modalités et les lieux de présentation de l’objet.
    L’objet dans la culture artistique. 
    traiter la question du statut de l’objet, lequel peut être artistique, symbolique, décoratif, utilitaire ou publicitaire, et notamment de découvrir la place de l’objet non artistique dans l’art (papiers collés, objets naturels ou manufacturés, détournés).
     

  • Objectifs visés 
    capacités 
    - Être amené à inventer, fabriquer, détourner des objets
    - Être amené à tirer parti des matériaux pour engager une démarche créative
    - Apprendre à représenter selon différents modes des objets réels (d’après nature ou de mémoire) ou imaginés
    - être amené à identifier la nature et le statut des objets
    - Percevoir par l’analyse ou l’expérience la dimension poétique d’un objet (suite à un détournement, une Intervention sur le matériau, un glissement de statut, de nature ou de contexte, etc.)
    - Apprendre un vocabulaire spécifique, être capable de le réemployer à dessein
    - Repérer les caractéristiques qui permettent de distinguer la nature des objets (objet d’art, objet usuel, objet symbolique, design)
    - Être capable d'analyser et d'expliciter au sein de sa démarche ou d'une œuvre de référence les modes d'interaction.

    apprentissages
    Savoir construire et exploiter des objets à des fins variées 
    (expression, narration, communication)
    - Être capable de distinguer le réalité et simulacre.
    - Reconnaître et nommer les différents statuts de l'objet.
    - Reconnaître, distinguer, et nommer différentes formes de productions plastiques en utilisant un vocabulaire descriptif approprié.
    - Reconnaître, identifier et décrire quelques œuvres d’artistes liées à la question traitée en les situant chronologiquement.
    - Être critique vis-à-vis de l’emprise économique et sociale des objets
     

  • résumé leçon
    La séquence débute par la présentation à l'écran d'une photographie d'un flacon Chanel n°5 ( sans étiquette), les élèves ont à décrire le document, ils identifient aisément la nature de l'objet( forme matière couleur sont les indicateurs exprimant pour eux l'identité du contenant)cette projection associée à la demande suivante: représentez graphiquement le document. Une analyse des productions fera apparaître les similitudes des productions et leurs nombreuses différences, (l'aspect objet unique et la question de série apparaissent.)

    L'histoire du flacon n°5 ainsi qu'un document témoignant de l'évolution de la forme est remis aux élèves. L'incitation prendra appui sur une conviction de Coco Chanel :" ce qui est à l'intérieur est beaucoup plus important que le flacon".
    Les Nez conçoivent le contenu nous plasticiens allons investir le contenant: Qu'importe le flacon? ...le mien fait son numéro.
    Vous donnerez du corps à Votre flacon et vous lui donnerez un sens nouveau. Les pratique s'appuieront sur une constellation explorant toutes les idées gravitant autours du mot parfum.
    Les pratiques seront accompagnées d'ancrages dans l'histoire des arts: Antiquité (Unguentarium, arrybales, fresques de Pompeï...) XX le Bauhaus et champ référentiel d'œuvres. Lors des évaluations les élèves ont justifié leurs choix. 
     

  • liste outils/documents
    le flacon Chanel n°5 et son évolution
    Ungentarium, arrybales, fresque
    Le Bauhaus
    WARHOL Série Chanel 
    Sylvie Fleury Chanel bag
    Anthony Cragg Formulation série tampon sculpture bronze 223x103x100 tirage 2-5 2000
    Meret Oppenheim déjeuner en fourrure 1931 

    grille d'évaluation par compétences
    contrôle objet/texture

    objectifs des documents
    Les documents concernant le N°5 sont les supports de la pratiques initiale ils accompagnent les élèves dans l'amorce de leur projet.
    Les références antiques construisent un savoir quant à la fonction d'un objet du quotidien, sa place dans une culture, elles permettent d'entrevoir les modifications de forme et de matière selon les civilisations et les moyens technologiques de l'époque.
    Le document concernant le Bauhaus fait l'objet d'une lecture d'une analyse et d'une discussion permettant aux élèves de saisir l'impact de ce courant sur notre vie et l'importance du lien entre fonction et esthétisme de l'objet.
    les œuvres interrogent dès lors les élèves de façon plus poussée. Elles rythment les pratiques.
    Des évaluations écrites et orales permettent de percevoir l'évolution autours de l'objet-œuvre.

 


d'autres leçons présentées en BFE


Des images à titre de preuves

Maryse BODA - collège Jean ZAY 59155 FACHES THUMESNIL

niveau: 5ème

  • Thématique
    Arts,ruptures et continuités

  • Domaines concernés
    Les arts du visuel

  • Périodes historiques
    du XVI siècle au XX siècle

  • Inscription dans les programmes:
    Construire une narration à partir d'une ou plusieurs images... utiliser différents modes de production d'images...utiliser divers modes de représentation... détourner des images pour leur donner une dimension fictionnelle. »

  • Objectifs visés
    Apprentissages:
    Comment convoquer de façon consciente un mode de production d'image en fonction d'intentions particulières (ex: prouver une existence) ?
    Comprendre qu'un texte lié à une image (titre,légende,commentaire...) impose une lecture et en réduit la polysémie.
    Comment mettre en oeuvre un dispositif de présentation d'une image fictionnelle afin de renforçer son aspect documentaire?
    Comment mettre en doute l'aura d'authenticité (le processus de légitimation) de l'image photographique ou du dessin scientifique?

    Compétences:
    Comprendre que l'image est fabriquée et procède d'une intention. Mettre en garde contre la lecture spontanée des images.
    Etre capable de de se prémunir de la manipulation par l'image
    Avoir une distance critique par rapport aux images

  • Résumé de la leçon
    Une fiction narrative est proposée aux élèves: De petites créatures hybrides ont envahi le collège.

    Dans un premier temps,les élèves conçoivent de petites sculptures résultant d'assemblages d'éléments hétérogènes. La notion d'hybridation est questionnée.

    Dans un deuxième temps,il s'agit de fournir des images tendant à prouver cette fiction. Les notions d'image documentaire, de vraisemblance, de simulacre, de falsification du réel sont questionnées.

    Enfin, une ouverture sur diverses images artistiques de type documentaire conduira à l'analyse de leurs mises en scène.

  • évaluation par compétences
    3 propositions...
    version 1
    version 2
    version 3

  • Liste des outils et des documents:
    Fiche-outil : UNE (DES) IMAGE(S) DOCUMENTAIRE(S)
    Travail préparatoire destiné à repérer les caractéristes formelles des images documentaires. Echanges oraux.

    Fiche-bilan: ANALYSE DE L'IMAGE (DES IMAGES) QUE J'AI CONÇUE(S)

    HISTOIRE DES ARTS
    fiche bilan HISTOIRE DES ARTS
    contrôle HISTOIRE DES ARTS

    Des regroupements d'oeuvres d'époques diverses sont proposés. D'apparence plus ou moins objective, ces images documentaires relèvent toutes d'une mise en scène au service des intentions de leurs auteurs.


d'autres leçons présentées en BFE


De l'ombre à la lumière, mon ombre se révèle !

Maryse WOJTASINSKI - collège Paul VERLAINE-62400 BETHUNE

Niveau: 4ème

  • Thématiques
    Art, techniques, expressions:
    Arts, rupture, continuïté / art mythes et religions

 

  • Domaines concernés
    Les arts du visuel - arts plastiques

 

  • Périodes historiques
    toutes périodes
     
  • Inscription dans les programmes
    L'image et le réel
    L'image et sa relation au temps et au réel
    L'image comme trace ou indice
    L'image dans les Suvres en 2D et en 3D
    L'images dans la culture artistique et l'histoire des arts
     
  • Objectifs visés
    Savoir construire et fabriquer des images / des ombres
    L'image et son référent /l ombre et son référent
    L'ombre comme trace ou indice
    L'ombre et sa relation au temps

 

  • Résumé de la leçon

L'ombre est la parente pauvre de notre attention et de notre intérêt artistique mais elle atteste de notre existence de l'homme puisque c'est la matérialité corporelle de ce dernier qui faisant obstacle à la lumière profile son double négatif sur un plan.

La réalité est une perception globale, multi sensorielle des choses, du milieu, des gens, non lié au seul sens de la vue.
Mais quand elle se veut réaliste (film, photo, actualité, reportage..) l'image n'est jamais la réalité vraie car elle est liée à des critères techniques et artistiques, des exigences sociales, culturelles, politiques ou commerciales, un processus de réalisation qui déforment inévitablement.
L'image est donc une représentation partielle, subjective, et interprétée de la réalité.
Elle peut sublimer, banaliser, dramatiser, caricaturer ou focaliser.
 

  • évaluation par compétences
    Compétences artistiques
    Compétences  techniques
    Compétences méthodologiques
    Compétences culturelles
    Compétences comportementales
     
  • Outils, documents
    frise ombre et lumière
    frise chronologique
    fiches documentaires

d'autres leçons présentées en BFE


Objets naturalisés

Patricia PRÉVOST - collège Jacques Prévert - 59241 MASNIÈRES

niveau: 6ème

  • Thématique
    Arts, ruptures, continuités: Aborder les effets de reprises entre les différentes périodes entre les arts et dans les œuvres d'art; réécriture, dialogue...
    Arts, techniques, expressions: L'œuvre d'art liée à l'évolution technique...

  • Domaines concernés
    Les arts du quotidien: Arts appliqués, design, objets d'art.

  • Périodes historiques
    XIXème et XXème siècles

  • Inscription dans les programmes
    Arts plastiques: L'objet et l'œuvre.
    - L'objet et les réalisations plastiques (représentations en 2 et 3D... à des fins poétiques, sensibles et imaginaires.)
    - L'objet dans la culture artistique et l'histoire des arts : Le statut de l'objet; La valeur décorative, décorative, utilitaire de l'objet.

     

  • Objectifs visés
    Capacités / Apprentissages
    Comprendre qu'un objet est une forme esthétique liée à une époque et à une société.
    Repérer les caractéristiques qui permettent de distinguer la nature des objets (objet d'art, usuel, design.
    Apprendre à représenter selon différents modes des objets réels (d'après nature ou de mémoire) ou imaginés.
    Inventer, fabriquer des objets, détourner des objets.
    Adapter une forme à une fonction dans la conception d'un objet.

    Compétences spécifiques
    Reconnaître les différents statuts de l'objet.

    Compétences communes
    Reconnaître, distinguer et nommer différentes formes de productions plastiques en utilisant un vocabulaire
    approprié.
    Reconnaître, identifier et décrire quelques œuvres d'artistes liées à la question traitée en les situant
    chronologiquement.
    Etre critique vis-à-vis de l'emprise économique et sociale des objets.

     

  • Résumé de la leçon
    Les élèves sont invités à créer un objet hybride qui s'inspire de la nature par une recherche en deux dimensions puis une réalisation en trois dimensions. Les documents proposés interviennent en introduction, en relance et en conclusion de la séquence.

     

  • Liste des outils et des documents
    Document 1
    Jean Nouvel, Façade du musée des arts premiers, 1999-2006,
    Majorelle, Plaque de propreté à décor d'ombelle, 1898, accompagné d'un motif d'ombelle.
    Ce document est proposé en 1ère séance pour introduire la thématique du sujet. Les élèves sont invités à trouver les points communs et les différences: Comment est utilisé le végétal ? Quelle différence y a-t-il entre la poignée de porte de Majorelle et celle de la classe? Pourquoi mettre de la végétation sur un mur?
    Objectifs: Analyser et Comparer deux œuvres de deux époques différentes ayant le même thème.

    Document 2
    Philippe Stark Presse agrume 1990.
    Le document est distribué en amorce de la 2ème séance de travail. Il est plié en accordéon afin de le découvrir progressivement sur le principe d'une devinette : Qu'est ce que c'est? Quels éléments sont à l'origine de la création de cette forme étrange?
    Objectifs: Questionner une forme. S'interroger sur la fonction d'un objet. Est ce fonctionnel, est ce décoratif?

    Document 3
    L'élément naturel dans l'art au 19ème et 20ème siècles
    Le document est distribué en conclusion du champ référentiel, après une phase d'oral. Les élèves doivent compléter les mots clés et relier image et texte. Il est collé dans le cahier.
    Objectifs: Créer un document synthétique et ludique qui suscite des compétences d'observation, d'analyse et de mémorisation.

    Document 4 

    Document 5


d'autres leçons présentées en BFE


"Maison-Folie" et "Passage dans tous ses états"

Béatrice VEGA - collège Anne FRANK 62119 Dourges

Niveau: 3ème

  • Thématique
    Arts -espace-temps / Arts-techniques-expression / Arts-ruptures-continuités

  • Domaines concernés
    Arts visuels et Arts de l'espace

  • Périodes historiques
    XXème siècle

  • Résumé de la leçon
    Travailler sur les problématiques qu'ouvrent "l'espace, l'œuvre et le spectateur" en alternant plusieurs activités d'analyse et de pratique, liées entre elle:

    DEFINIR ce qu'est l'architecture et ses différents domaines d'application, ici il s'agit d'un document exploité par une lecture commentée en cours avec les élèves.
    Ce document est proposé en introduction aux différent travaux qui vont suivre.

    EVALUER, à la séance suivante, l'acquisition de ces connaissances par un test, où l'élève doit retrouver les différentes destinations des constructions en observant l'image du batiment.
    Le document donné aux élèves est "aveugle", les images n'ont pas de légende...
    ou une autre approche (recherches documentaires maison)

    CORRECTION par la DISCUSSION sur les déductions de l'usage du batiment.
    C'est la phase la plus constructive au niveau des savoirs : il y a débat entre élèves et argumentation.

    PROJET d'interventions plastiques dans une architecture commune : le collège. (sujet "Passage dans tous ses états").

    DEFINIR : installation, intervention, in situ, aborder la commande publique.


    POURSUIVRE l'exploration de la thématique par un activité liée à la construction d'un volume architectural (sujet "Maison-Folie").

    ANALYSER quelques grandes œuvres emblématiques in situ et architecture. Cette activité peut être menée aussi bien en bilan qu'en phase exploratoire.

    COMMENTAIRES
    Pour plus de pertinence dans le déroulé, on peut commencer par l'activité de construction

    "Maison-Folie", suite à la définition de l'architecture. Puis ensuite proposer les projets d'interventions plastiques dans un lieu.

  • évaluation par compétences


d'autres leçons présentées en BFE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Il n'y a aucun élément dans ce dossier pour l'instant.