Aller au contenu. | Aller à la navigation


Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / ACTUALITÉS CULTURELLES

ACTUALITÉS CULTURELLES

Agenda culturel et artistique, rencontres avec des artistes, événements culturels dans la région...

 


 

PERSPECTIVES / 8 octobre > 5 décembre / 
INSTITUT POUR LA PHOTOGRAPHIE / LILLE

Du 8 octobre au 5 décembre prochains, l’Institut pour la photographie présentera PERSPECTIVES, sa troisième programmation d’expositions et d’événements. Celle-ci est pensée comme une mise en perspective du projet et des ambitions de l’Institut avant la fermeture de son site pour travaux.

L’Institut accueille les archives des photographes Bettina Rheims, Jean-Louis Schoellkopf et Agnès Varda. PERSPECTIVES propose ainsi au public une première présentation de ces fonds. Une exposition consacrée à la mise en page du livre photographique est également conçue à partir du premier don de la collection privée de Lucien Birgé, qui va enrichir de plus de 25 000 ouvrages la bibliothèque de l’Institut.

PERSPECTIVES met également à l’honneur la création contemporaine avec les expositions inédites de deux lauréats de notre programme de soutien à la recherche et à la création. Aurélien Froment présente son projet autour des photographies de plateau de Pierre Zucca (1943-1995). True Faith d’Ezio d’Agostino éprouve les capacités de la photographie à documenter les phénomènes des apparitions religieuses en Italie.

L’artiste marocain Yoriyas investit quant à lui les espaces extérieurs du bâtiment avec les images réalisées à l’occasion de sa résidence sur la métropole lilloise, auprès de traceurs de l’association Parkour59.

Enfin, la collection privée de Nadine et Paul Catry, originaires de la région, est l’occasion de revenir sur la photographie vernaculaire, et plus spécifiquement la photographie de famille...

INSTITUT POUR LA PHOTOGRAPHIE
Hauts-de-France
+33 (06) 45 43 11 80
11 rue de Thionville - 59000 Lille

 


MusVerre / Sars-Poteries ​/

Programme du MusVerre pour l'année scolaire 2021-2022 

 

Lettres de verre, une éclipse de l'objet de Jean-Baptiste Sibertin-Blanc Jusqu'au 9 janvier 2022 / 

LETTRES de VERRE – une éclipse de l’objet est un projet artistique imaginé par Jean-Baptiste Sibertin-Blanc, aux frontières de l’art et du design.

Claire Deleurme en résidence à l'Atelier du MusVerre du 20 septembre au 28 novembre /

Le projet d’artiste : « Les langages silencieux – Chapitre 4 : Histoire de famille »

Cabinet de curiosités du 12 février au 21 août 2022

Le MusVerre propose de repenser le thème du Cabinet de curiosités par l’exposition d’œuvres explorant toutes les facettes des "naturalia", "artificialia" et même jusqu’aux fameuses "monstruositez" du 16ème siècle.

Le Service des publics du MusVerre :

Cécile Charniaux, responsable des publics : 0359731630 

Cécile Cecchy, professeure missionnée par la DAAC 

Henri Duhamel, professeur conseil  

MusVerre 76, rue du Général de Gaulle - Sars-Poteries


HIC SUNT DRACONES / ​
Un projet clea CAPSO avec Guillaume Lepoix et Richard Pereira et les élèves au collège de Thérouanne.

Ce travail d'équipe mené par Gaétane Lheureux, Nevena Dotina, professeures d'arts plastiques, Emmanuelle Mantel, professeure de lettres classiques, Sandrine Heduy, documentaliste, a trouvé son aboutissement lors d'une performance monumentale des élèves autour du site archéologique et sur le territoire de l'ancienne Thérouanne.

Une forte mobilisation des artistes, des élèves, des familles, des collègues et un soutien sans faille du chef d'établissement Richard Noël ont été la clé de la réussite de ce magnifique projet. 



 



Happening d'ouverture du grand chantier artistique clea

Les contours du projet restent encore un peu mystérieux pour les élèves qui se sont mobilisés durant la semaine qui précède pour ramener quelques 200 draps blancs pour ce projet, et pour réfléchir pendant le cours de latin à l'aide d'une carte de Thérouanne, sur des formulations latines liées aux lieux qui  entourent historiquement l'ancienne Thérouanne et notre collège : hic sunt dracones pour le Bois Robichet, terre des forgerons et donc des dragons ;  hic sunt hydrae pour le grand marais, terre de l'eau ...

 

 

 



HIC SUNT DRACONES : première installation symbolique

Vendredi 2 avril, 6H, les artistes et professeurs d'arts plastiques sont déjà au collège : une mission monumentale les attend avant l'arrivée des élèves en bus... Installer sur les grilles de la contre-allée du collège les 15 lettres géantes de la locution latine "HIC SUNT DRACONES", conçues lors de l'atelier avec les artistes la semaine précédente. "Ici sont les dragons", c'est ce que les géographes écrivaient au temps passé pour nommer les zones blanches, les régions inconnues, inexplorées. 

 


HIC SUNT DRACONES : on l'a fait !

Après plusieurs jours de création des lettres monumentales (3,60m) avec tous les élèves du collège et les draps qu'ils avaient collectés, le jeudi 20 mai, toutes les conditions sont réunies pour passer à l'action !

Une fenêtre météo favorable dans une semaine automnale : il n'en faut pas plus pour se lancer dans le défi de cette performance monumentale avec nos 6 classes de 4e, les collègues bénévoles, Richard Pereira et Guillaume Lepoix, les artistes du clea de la CAPSO.

 

 

Hic sunt dracones : la vidéo trace de la performance monumentale collective
 

 


Le théâtre de l'inertie / Mélanie BERGER / 

Musée des beaux-arts d’Arras / 19 mai > 29 août /
L’être lieu / 15 mai > 13 juin /
ARRAS 


Cette exposition investit ces deux espaces avec des dessins repliés, posés au sol ou sur des bancs, en attente. Les papiers se superposent à l’horizontale, créant des zones d’ombres, des parts invisibles, des dialogues entre ce qui est vu et ce qui est deviné.
Cette double exposition évoque le cycle du temps, la succession de gestes et de repos, à l’œuvre aussi bien dans les dessins que dans leur installation.

Mélanie Berger (1979, Grenoble) vit et travaille à Bruxelles. Elle travaille sur la relation entre surface et profondeur dans le dessin. Après des études à l’ENSAD Paris et la Cooper Union NY, elle développe des projets d’édition et de film d’animation avant de se consacrer entièrement au dessin.

Visites accompagnées tous les jours
en semaine de 9h à 18h sur réservation et le week-end de 14h à 18h.

Ouverture du mardi au dimanchede 10h à 18h (fermeture le lundi)

Accès gratuit


 

UN ARC-EN-CIEL DANS LA NUIT

10.04.2021 — 02.01.2022 / Frac Grand Large — Hauts-de-France

UNE EXPOSITION À PARTIR DES ŒUVRES DE LA COLLECTION DU FRAC GRAND LARGE ET DES TRAVAUX RÉALISÉS PAR LES ÉLÈVES DE SEPT ÉTABLISSEMENTS DE L’ACADÉMIE DE LILLE.
Avec les œuvres de : Christophe Boulanger, Petrit Halilaj, NEMO (Alain Domingo et François Scali), Andrée Putman, Frédéric Vaesen, Margot Zanni

La création du dispositif « Élèves à l’œuvre » (EAO) en 1989 a largement contribué au succès de la mission principale des Frac : la démocratisation de l’art contemporain par la diffusion d’une collection en région. Avec près de 180 000 personnes touchées, la pérennité de ce dispositif, existant depuis plus de trente ans, permet de se projeter vers des projets toujours plus exigeants et ambitieux.

« Un arc-en-ciel dans la nuit », ouvre un nouveau chapitre au prolifique partenariat engagé entre le Frac et l’Education nationale. Après l’exposition « Du passé, du présent, je l’espère du futur », ce second volet introduit des champs de réflexions supplémentaires, entre identité et quotidien. Dans un monde où les influences sont globales, comment se distinguer de l’autre ? Ou au contraire s’en rapprocher ? Comment l’objet du quotidien me représente-t-il ? Me définit-il ? Puis-je détourner l’objet pour l’extraire au contraire de cet environnement familier ?
À ces grandes questions, les réponses sont multiples et trouvent une expression originale à travers les œuvres des artistes et designers choisis par sept établissements scolaires de la région et présentés aujourd’hui au Frac. En écho, les productions des différents élèves de ces écoles et collèges offrent un éclairage complémentaire, reflet des considérations de la jeunesse actuelle.

Ces regards passés et présents, prenant forme dans des médiums différents, interagissent d’autant de manières avec nos sens, et nous invitent à réinvestir le champ du quotidien d’un nouvel imaginaire.

 

CETTE EXPOSITION VOUS PRÉSENTE LE TRAVAIL MENÉ PAR SEPT ÉTABLISSEMENTS DU NORD ET DU PAS-DE-CALAIS :

  • Collège Gaspard Malo de Dunkerque : projet mené par Sandrine Buseine, enseignante en arts plastiques / Principal : Vincent Flahaut / Principal adjoint : Jean-Luc Vitrant
  • École Georges Brassens de Coudekerque-Branche : projet mené par Sabine Deram et Carole Grumellon, professeures des écoles / Directeur d’école : Pascal Pulito
  • Collège du Caraquet de Desvres : projet mené par Olivia Wauquier, enseignante en arts plastiques / Principal : Éric Gatien / Principale adjointe : Daphnée Bellet
  • Collège de la Morinie de Saint-Omer : projet mené par Anaïs Pereira, enseignante en arts plastiques et Marie Berrier enseignante en français / Principal : Éric Bouve / Principal adjoint : Yann Henichard
  • Collège Josquin des Prés de Condé sur l’Escaut : projet mené par Sigrid Mzyk, enseignante en arts plastiques / Principale : Gaëlle Szymczak / Principal adjoint : Sylvain Jurczynski
  • Collège Georges Brassens de Saint-Venant : projet mené par Alain Delgery, enseignant en arts plastiques / Principal : David Basely / Principale adjointe : Anne Brembor
  • Collège Jean Jaurès de Bourbourg : projet mené par Carole Darcy, enseignante en arts plastiques / Principal : Didier Thorel / Principale adjointe : Valérie Vitrant
     

AXES PÉDAGOGIQUES

Cette sélection d’œuvres et d’objets présente différentes manières « d’être au monde ». Les artistes et designers interrogent l’identité, la représentation de soi comme individu singulier, mais aussi la manière de penser « l’autre », de l’inclure dans leurs créations.

En parallèle à la venue de ces œuvres dans leurs établissements, les élèves se questionnent aussi sur leur identité, leur image, leur groupe d’amis… Que souhaite donner à voir de lui un individu ? A-t-il besoin de modèles pour grandir ? Au-delà de l’identité, de la considération d’être « un », cette sélection questionne aussi l’altérité. Comment arriver à accepter « l’autre » dans ses différences ? Comment vivre en société ? Comment s’inscrire dans un groupe ?

Les questionnements soulevés permettent à l’élève, qui est en âge de se construire une personnalité en redéfinissant ses goûts et ses affinités, de cultiver l’estime de soi en prenant du recul sur ce qu’il est et en acceptant « l’autre » dans ses différences.

AXES PÉDAGOGIQUES ABORDÉS AVEC LES ÉLÈVES 

La ressemblance
Pourquoi l’écart avec le réel est-il porteur de sens dans la manière de me représenter ou de représenter les autres ? Pourquoi l’écart permet-il de mieux voir ?
La représentation plastique et les dispositifs de présentation / Cycle 3
La représentation ; images, réalité et fiction / Cycle 4

L’objet
En quoi un élément du quotidien peut-il parler de l’humain ? Pourquoi certains objets peuvent-ils devenir le prolongement de l’homme ? Quelle dépendance avons nous vis-à-vis des objets ?
Les fabrications et la relation entre l’objet et l’espace / Cycle 3
La matérialité de l’œuvre : l’objet et l’œuvre / Cycle 4

La place du spectateur
Pourquoi le spectateur a-t-il sa place dans un travail de création ? Quelle relation l’artiste, le designer cherche-t-il à créer avec le spectateur, l’utilisateur ? En quoi la place accordée par l’auteur au spectateur permet-elle un autre rapport à « l’autre » ?
La représentation plastique et les dispositifs de présentation / Cycle 3
L’œuvre, l’espace, l’auteur, le spectateur / Cycle 4

Pour retrouver l'ensemble des texte de cette exposition et les propositions pédagogiques 


Avec la complicité des enseignantes missionnées Carole Darcy et Violaine Desportes. Ce dispositif est issu d’un partenariat entre le Frac Grand Large — Hauts-de-France et la Délégation Académique aux Arts et à la Culture (DAAC)

 

Pour les réservations scolaires : Matthieu PERRET 

Informations générales pour tous les publics :

Les jauges étant limitées, il vous est possible de réserver un créneau de visite sur le site de l’Office de Tourisme de Dunkerque.
Le Frac est exceptionnellement gratuit pour tous jusqu’au 29 août !
HORAIRES
Du mercredi au vendredi : 14h/18h
Le week-end (d’octobre à mars) : 10h/18h
Le week-end (d’avril à septembre) : 11h/19h
Le Frac est fermé tous les lundis et mardis.
Fermetures jours fériés : Les 25 Décembre, 1er Janvier et 1er Mai et période de montage : du 30 août au 18 septembre 2021 puis du 3 au 22 janvier 2022.

Fonds régional d’art contemporain Grand Large — Hauts-de-France
503 avenue des Bancs de Flandres
59140 Dunkerque, France
T: +33 (0)3 28 65 84 20
F: +33 (0)3 28 65 84 21
E : contact@fracgrandlarge-hdf.fr 

 
 

Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes / 1er, 2 et 3 octobre 2021

Les Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes, rendez-vous artistique proposé par le Département du Nord, met à l’honneur les arts plastiques et visuels. Près d’un millier d’artistes, professionnels et amateurs, se mobilisent chaque année en octobre pour faire de cet évènement culturel un moment inédit, riche en découvertes humaines et artistiques, dans des lieux surprenants, parfois insolites, toujours propices aux échanges et à la convivialité.

Les artistes
Peintres, illustrateurs, sculpteurs, photographes, vidéastes, performeurs, graveurs, céramistes et bien d’autres invitent le public dans l’intimité de leur espace de création, à échanger sur leurs œuvres, leurs techniques et leurs sources d’inspiration.

Pour rendre ces journées encore plus conviviales, de nombreux artistes mettent en place des animations gratuites au sein de leurs ateliers (démonstrations, initiations, vernissages, concerts etc.) et certains offices de tourisme ou communes proposent des visites guidées originales.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 24 mai 2021

 
 

LETTRES DE VERRE - UNE ÉCLIPSE DE L’OBJET

JEAN-BAPTISTE SIBERTIN-BLANC / MUSVERRE /13 FÉVRIER 2021 > 9 JANVIER 2022

 

En 2020, le MusVerre a souhaité convier Jean-Baptiste Sibertin-Blanc en résidence à l’Atelier du Verre, avant de proposer une exposition de ses recherches en première partie d’année 2021.

Designer et artiste, diplômé de l’Ecole Nationale supérieure de Création Industrielle à Paris, après l’École Boulle, Jean-Baptiste Sibertin-Blanc crée sa première agence en 1991. En 1999, il est nommé directeur de la création de la Cristallerie Daum, qu’il quitte en 2011 pour se consacrer au Studio JBSB.

En 2005, la collection Feelings pour Saint-Gobain Glass est récompensée par le Janus de l’industrie ; en 2012, la collection Finger pour Orfèvrerie de France reçoit un label VIA. En 2014, le lustre Quadruple Fugue est sélectionné par le Corning Museum of Glass pour la New Glass Review 35.

Enseignant à l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Reims (1993-1999), Jean- Baptiste Sibertin-Blanc enseigne aujourd’hui à l’Ecole Nationale supérieure d’art et de design de Nancy où il crée en 2013, l’Atelier de Recherche et de Création GlassRoom. (Partenariat avec Saint-Louis en 2017, La Rochère en 2018 et Ostraco en 2019)...

 

DOSSIER ENSEIGNANT

 

MusVerre
76 rue du Général de Gaulle - BP2 59216 SARS-POTERIES
Tél +33(0)3 59 73 16 16  

 

Colors, etc.
Couleurs et sens dans le design
Tripostal / LILLE 3000

 

EN RAISON DES RESTRICTIONS SANITAIRES, LES DATES DE L'EXPOSITION RESTENT À DÉFINIR

Dans l'attente de l'ouverture de l'exposition, le dossier pédagogique est à votre disposition...
 

"Une exposition qui met en lumière l’utilisation nouvelle et audacieuse de la couleur, perçue comme un trait d’union entre le passé et le présent. 

L’exposition Colors, etc., au Tripostal de Lille, invite à nous interroger sur notre rapport à la couleur. Elle met tous nos sens en éveil et invite le visiteur à explorer, sentir, ressentir, entendre, la couleur à travers une série d’installations immersives. 

Peut-on ressentir une couleur, associer une odeur à une couleur, peut-on entendre une couleur... ? Vous trouverez les réponses à ces questions en visitant l’exposition Colors, etc. 

Plusieurs artistes et designers ont été invités à créer une installation "in situ" mettant l’accent sur les différents aspects de la couleur ; lumière et couleur, son et couleur, psychisme et couleur... 

Une partie de l’exposition est co-organisée avec le Musée du Design de Gand (Design Museum Gent). Dans l’exposition Kleureyck, le point de départ est l’utilisation magistrale de la couleur chez Jan van Eyck, révélée dans toute sa splendeur lors de la restauration du retable de Gand. En utilisant de la peinture à l’huile et des vernis transparents et colorés, Jan van Eyck est parvenu à créer de nouvelles nuances de couleurs, de clarté et de saturation dans ses œuvres. Son utilisation créative de la couleur a été le point de départ du travail des designers nationaux et internationaux sélectionnés pour ce projet. Chacun d’entre eux a une affinité particulière avec la notion de "couleur". Au Tripostal, nous retrouvons plusieurs installations présentées à Gand, et notamment plus de 100 objets qui constituent la "Pigment Walk". 

Le visiteur est invité à envisager le design sous toutes ses formes... et toutes ses couleurs." 

Commissariat : Siegrid Demyttenaere, avec Sofie Lachaert pour la Pigment Walk 

 

 

Musée de Flandre de Cassel / SUPPORTS POUR ENSEIGNANTS
 

  • Dire ! (Cycles 3 et 4) : Et si les œuvres d’art aidaient les élèves à oser donner leur avis et à dépasser la peur de se tromper ?
    Une intervention associant un temps d'échange (1h) et un atelier d'écriture (1h)
     
  • Les métiers du musée (Cycle 4) : Quel est le point commun entre un régisseur, un restaurateur, un menuisier et un médiateur ?
    Ce sont des métiers que l'on peut trouver dans un musée !
    Une animation qui privilégie les jeux de rôle, les expérimentations et les débats pour découvrir tous les métiers qui se cachent dans un musée...



Musée de Flandre, 26 Grand' Place 59670 Cassel

 
 

EAO - Collège Louis Blériot / 62231 Sangatte  
EXPOSITION PRÉSENTÉE DU 27 JANVIER AU 10 FÉVRIER 2021
VERNISSAGE MARDI 2 FÉVRIER 2021 À 18H15

 

Exposition "Élèves à l’œuvre" autour des pièces issues de la collection du FRAC Grand Large :

- Robert Doisneau, La Cheminée de Madame Lucienne, Paris 20e, 1953  

- Hella Jongerius, Soft Urn Natural, 1994-2004.  

En cette période troublée, l'établissement n'a pas la possibilité d'accueillir du public mais propose un vernissage virtuel.

Pour y assister, il suffira d'accéder au site du collège Louis Blériot de SANGATTE en cliquant sur ce lien dès le Mardi 2 Février 2021. Les œuvres vous seront présentées, puis, avant la fin de l'exposition une vidéo réalisée par les élèves sera accessible.

Collège Louis Blériot Rue des goélands 62231 Sangatte / Tél. : 03 21 96 85 85

 
 

Du passé, du présent, je l'espère du futur / Frac Grand Large — Hauts-de-France 
Jusqu'au 28 février 2021

La création du dispositif « Élèves à l’oeuvre » (EAO) en 1989 a largement contribué au succès de la mission principale des Frac : la démocratisation de l’art contemporain par la diffusion d’une collection en région. Avec près de 180 000 personnes touchées, la pérennité de ce dispositif, existant depuis bientôt trente ans, permet de se projeter vers des projets toujours plus exigeants et ambitieux.

L’exposition « Du passé, du présent, je l’éspère du futur » pose des questionnements essentiels touchant à notre rapport au monde par le biais de trois axes figurés par trois œuvres. À ces trois œuvres sont adjointes une sélection de pièces faisant écho à chaque thème soulevé et permet ainsi de diversifier les points de vue.

Fil rouge de cette exposition, les travaux réalisés par les élèves de deux établissements du Dunkerquois, les 4ème1 du collège Gaspard Malo de Dunkerque et les élèves de CM1 et CM2 de l’école Georges Brassens de Coudekerque-Branche. En miroir des œuvres du Frac, ces créations montrent comment des idées fortes véhiculées par l’art peuvent être assimilées pour nourrir une réflexion et permettre l’expression d’une sensibilité originale.

 


Open Canal 2 / LE FRESNOY / Studio National des Arts Comtemporains / à partir du 18 novembre 2020

En attendant de vous accueillir à nouveau Le Fresnoy et son équipe relancent la plateforme Le Fresnoy | Open Canal, initiée lors du premier confinement. Ainsi, après les « coups de cœur » de la première édition, ils vous proposent de découvrir ou re-découvrir les productions cinématographiques à travers une programmation thématique sous forme d’invitation au voyage géographique, philosophique, poétique ou intérieur.
 À partir du 18 novembre, Open Canal vous présentera ainsi chaque semaine un nouveau programme qui restera accessible jusqu’à la fin de l'année 2020. 
Alors que les déplacements sont limités et certaines frontières fermées, Open Canal 2 vous invitera durant les prochaines semaines à voyager aux quatre coins de la planète, et au cœur de questionnements philosophiques, sociétaux ou intimes. Cette programmation vous emmènera dans un tour du monde filmique et métaphorique.

PANORAMA 22 / LES SENTINELLES > 24 JANVIER 2021

L'exposition Panorama 22 - Les sentinelles réouvrira au public le mercredi 16 décembre, et sera prolongée jusqu'au 24 janvier 2021. LE FRESNOY pourra accueillir à nouveau des groupes pour des visites, ateliers et projections au retour des vacances scolaires.

Visite à destination des enseignants et du personnel socio-éducatif 
le jeudi 17 décembre à 12h30

En lien avec l'exposition, il a été demandé aux artistes de réaliser des fiches d'activités pour enfants à réaliser à la maison à partir de leur installation. 
Deux fiches sont dès à présents disponibles :

  • Yosra Mojtahedi, une artiste qui donne vie à des créatures hybrides, à travers différents supports, comme le dessin ou la sculpture.
  • Isabella Hin, Trouble : "As-tu déjà remarqué qu’en regardant un objet à travers la surface de l’eau, il appa- raît déformé ?"
     

D'autres fiches sont en préparation, elles seront disponibles en ligne prochainement ;
Consultez également les archives des dossiers pédagogiques et livrets des expositions précédentes.

Le programme des activités

En parallèle de son activité de création et de production, Le Fresnoy propose tout au long de l’année de nombreuses activités à destination du public, et notamment pour les groupes scolaires...

Réservation par mail

 


Photolab / Institut pour la photographie /
La photographie, image vivante / mercredi 4 novembre / Lille 


En partenariat avec CANOPÉ, une journée de formation active et immersive à destination de professionnels des secteurs de l'éducation notamment !
Journée constituée d'ateliers, de performances et de conception de projets pourexpérimenter différentes approches et lectures d'images photographiques.

 

Informations et réservations : Alice ROUGEULLE / 06 45 43 11 80

Institut de la photographie

11, rue de Thionville – Lille (F)
+33 (0)320 880 833

 

 

Musée Sandelin / Saint-Omer / Agenda & Actions Éducatives 2020-2021

Occupant un magnifique hôtel particulier datant de la fin du 18e siècle, le musée renferme de riches collections allant du Moyen Age au 19e siècle. Panneaux, cartels, tables de médiation ludiques, reproductions à toucher, tablettes numériques,... autant d’outils permettant de mieux comprendre les œuvres.

Les actions éducatives proposées par le Musée Sandelin regroupent plusieurs thématiques et s’adaptent à différents niveaux. Le musée est un lieu d’apprentissage et de découverte sensible, qui permet une confrontation directe avec les témoins de l’histoire de l’Homme. Les collections offrent de véritables rencontres où l’émotion des élèves peut s’exprimer. Les œuvres exposées sont des supports privilégiés pour matérialiser les époques et les styles et ainsi permettre aux élèves de passer de l’enseignement théorique à la compréhension par l’objet.

Les propositions de visites et de visites-ateliers autour des collections permanentes et des expositions temporaires visent à enrichir le parcours d'éducation artistique et culturelle des élèves en les invitant à se constituer une culture personnelle riche et variée...


 

SONGLIN JI / Pourquoi ne pas vivre dans une belle époque ? /
16 septembre > 30 septembre /
Marché Fret et Espace Bully-Brias / Bruay-la-Buissière 


Vernissage le mercredi 16 septembre à 18h30 
 

















 

 

UN AUTRE MONDE///DANS NOTRE MONDE / Frac Grand Large — Hauts-de-France / Dunkerque
à partir du samedi 19 septembre


 

Temps forts du samedi 19 septembre 2020 :

15h : visite de l’exposition avec l’artiste-designer Claude Courtecuisse

16h : découverte de l’exposition UN AUTRE MONDE///DANS NOTRE MONDE avec son commissaire Jean-François Sanz

17h : vernissage officiel suivi d’une performance orale des élèves de l’école Georges Brassens de Coudekerque-Branche

 



UN AUTRE MONDE///DANS NOTRE MONDE

Dans le cadre de MuséoSciences, en partenariat avec le Fonds de dotation agnès b., le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Fresnoy – Studio national des arts contemporains et le LaM

  • CLAUDE COURTECUISSE

En partenariat avec le Centre Pompidou et Lille Métropole 2020, Capitale Mondiale du Design

  • CHRONIQUE D’UNE COLLECTION #2 : APPARATUS

Avec la complicité de l’artiste Laetitia Legros et en partenariat avec Le Château Coquelle et lemusée du Dessin et de l’Estampe originale de Gravelines

  • DU PASSÉ, DU PRESENT, JE L’ESPÈRE DU FUTUR

Réalisé, dans le cadre du dispositif « Élèves à l’œuvre », par les élèves de l’école Georges Brassens de Coudekerque-Branche et le collège Gaspard Malo de Dunkerque, en partenariat avec la Commission académique d’action culturelle du Rectorat de Lille et la Délégation Académique aux Arts et à la Culture (DAAC)

  • LA RESTITUTION DES ATELIERS

Menés avec l’Institut d’Éducation Motrice de Coudekerque-Branche avec la complicité de l’artiste Alessio Orrù.


MusVerre / Julie Legrand / La traversée des solides
19 septembre 2020 > 17 janvier 2021 / Sars-Poteries


Récupérés dans l’atelier, glanés au sein du patrimoine industriel local ou du paysage, les objets et matériaux constituent le point de départ del’artiste. Ces artefacts et éléments naturels vont engager un dialogue avec lematériau verre. Par la trace du souffle et du geste, la rencontre des matériauxdonne vie à l’œuvre, entre apesanteur et arborescence. Véritable terrain de jeu, la résidence révèle au travers de ces œuvres un univers foisonnant,
fantaisiste et surnaturel où la trivialité du quotidien devient poétique.

DOSSIER ENSEIGNANT

L'exposition de résidence de l'artiste Tanja Pak "Rêveries" a dû être annulée (Covid)

Newsletter année scolaire 2020-21

 


DESIGN IS CAPITAL / Lille Métropole 2020, Capitale Mondiale du Design. 


"Nos sociétés sont confrontées à un double défi. Perte de sens, désillusion démocratique, sentiment d’absence de prise sur une marche du monde décidée “ailleurs”, le citoyen hésite, tenté par le repli identitaire, l’individualisme ou un procès en illégitimité des “institutions”. Pourtant dans le même temps, l’impératif d’action collective n’a jamais été aussi fort. La menace sur l’avenir de la planète nous oblige à bifurquer et à réinventer en profondeur notre modèle de développement, celui de productionet de consommation, pour rester dans les grandes catégories économiques, mais également nos modes d’alimentation, d’habitat de mobilité, de soin, d’urbanisme, d’inclusion et de solidarité...

Il faut réengager les citoyens et les inviter à imaginer, inventer, mettre en œuvre de nouvelles solutions. En faisant le choix positif de l’innovation et du design, la Métropole européenne de Lille a décidé de s’y atteler, de s’exposer, en mobilisantla créativité, la diversité, l’énergie de ceux qui, chaque jour, la construisent et la font grandir. C’est le sens de la candidature qu’elle a portée pour être capitale mondiale du design, et une fois désignée en octobre 2017, du projet qu’elle conduit.
Lille Métropole 2020, Capitale Mondiale du Design représente une opportunité unique pour faire comprendre aux enfants et aux jeunes la démarche et les différents champs d’application du design."

Réseau Canopé édite, en collaboration avec le comité d’organisation Lille Métropole 2020, Capitale Mondiale du Design, des dossiers pédagogiques accompagnant les expositions. Ces ressources numériques Expo (re)visitée sont à télécharger sur le site de Réseau Canopé.

PROGRAMMATION 

GARE SAINT SAUVEUR
La Manufacture : a labor of love / 09.09— 08.11.2020
Les Usages du monde 09.09— 08.11.2020 

LE TRIPOSTAL
Sens Fiction / 16.09— 15.11.2020
Designer(s) du design / 16.09— 15.11.2020

...


CLUBISME / Espace Le Carré / LILLE / 19 septembre > 1er novembre 
 

L’Espace Le Carré accueille, dans son cycle de cartes blanches, l’artiste lillois Philémon Vanorlé et la commissaire Alexandrine Dhainaut, qui proposent Clubisme. Les artistes réunis pour cette exposition ont produit une œuvre inédite à partir de leurs échanges, savoirs et rencontres avec des passionnés.
Ici un cycliste, un archer, une brodeuse ou encore des supporters de football… Clin d’œil à tous les « -isme » qui ont jalonné l’histoire de l’art, Clubisme, c’est l’art de faire équipe.

Avec Alexis Debeuf, Alexandrine Dhainaut, Justine Pluvinage, Eléonore Saintagnan, Ludivine Sibelle, Philémon Vanorlé, Thierry Verbeke et Wanderlust Social Club.


Vernissage le jeudi 17 septembre à 19h.

Du mercredi au samedi de 14h à 19h, dimanche de 10h à 13h et de 15h à 18h. Entrée Libre.


MUSVERRE / ANNEE SCOLAIRE 2020-2021 
76, rue du Général de Gaulle, 59216 Sars-Poteries


Double exposition Julie Legrand / Tanja Pak - 19 septembre au 17 janvier 2021

Exposition Jean-Baptiste Sibertin-Blanc – du 13 février au 20 juin 2021

 

L’exposition Moi(S) est prolongée jusqu’au 30 août


LETTRE D'INFORMATION Juillet 2020

 

 


 

Musée de Flandre / Cassel

Le musée de Flandre se mobilise pour vous accompagner dans le Dispositif Vacances apprenantes
 

  • Les animations ponctuelles hors-les-murs ou au musée. Venez prendre l’art au musée de Flandre !
  • L’école au musée. Et si la salle de classe se faisait au musée ?
  • Babel au musée.  Stages linguistiques au musée
     

Situé à Cassel, au point culminant du Nord, le musée de Flandre bénéficie d’un cadre patrimonial, environnemental et touristique remarquable. Ses collections sont installées dans l’Hôtel de la Noble Cour, l’un des plus beaux bâtiments flamands des Hauts-de-France.
Le musée a pour ambition de valoriser la création artistique en Flandre, ce qui le rend unique. Le parcours favorise le dialogue entre oeuvres anciennes et créations contemporaines et permet au visiteur de découvrir la richesse et la diversité de la culture flamande du XVe siècle jusqu’à aujourd’hui, par-delà les frontières. Un parcours permanent sans cesse renouvelé, d’importantes expositions temporaires dont trois d’entre elles labellisées d’intérêt national ainsi qu’une programmation culturelle variée, en font un lieu vivant et dynamique.
Le musée de Flandre est labellisé Tourisme et handicap pour les quatre handicaps.


MUSÉE DE FLANDRE
26 Grand’Place
59670 Cassel
Tél. 03 59 73 45 59 /60


Soleils noirs / De l'Égypte à Soulages, l'épopée de la couleur noire / Louvre Lens / jusqu'au 25 janvier 2021



« Poétique et sensorielle, l’exposition offre une rencontre inédite avec des chefs-d’œuvre de l’Histoire de l’art. Près de 75 ans après l’exposition mythique Le Noir est une couleur, le visiteur du Louvre-Lens est plongé dans l’observation fascinante de cette tonalité au symbolisme pluriel dans les arts occidentaux, de l’antiquité à nos jours. 

Couleur du paradoxe, le noir est-il une absence de lumière, un vide, une somme réjouissante de toutes les couleurs, un éblouissement ? D’emblée, l’exposition immerge le visiteur dans une expérience du noir familière grâce à une salle consacrée à l’un des phénomènes naturels du noir ayant le plus largement retenu l’attention des artistes : la nuit. Quand la nuit tombe, sublime, se lève une terrible beauté (Vernet, Deperthes), un monde sans limite paraît (Fontana)... »





Les réservations pour les scolaires sont ouvertes pour des visites à partir de septembre prochain.
Les activités sont proposées sur la base tarifaire habituelle : 1h00 : 60€ - 1h30 : 90€

Programmation scolaire dédiée à cette exposition 

Dossier pédagogique

 


MAROC, une identité moderne / Institut du Monde Arabe / TOURCOING / Exposition prolongée jusqu'au 28 juin 

De tradition millénaire, la production populaire au Maroc de tapis, textiles, céramiques, bijoux, etc. témoigne d’une formidable créativité.

À travers des pièces d’artisanat et des oeuvres modernes pour la plupart présentées pour la première fois en France, cette exposition raconte l’histoire d’une rencontre : celle de la créativité populaire marocaine et des artistes du Groupe de Casablanca : Farid Belkahia, Mohamed Melehi, Mohamed Chabâa, etc.


William Kentridge / Un poème qui n'est pas le nôtre / LaM / VILLENEUVE D'ASCQ / 5 février > 5 juillet 

L’année 2020 s’ouvre au LaM par la première grande rétrospective en France consacrée à William Kentridge, artiste reconnu à l’échelle internationale comme l’un des plus talentueux de sa génération. Conçue en étroite collaboration avec le Kunstmuseum de Bâle, l’exposition investit la moitié de la surface du musée et présente des oeuvres inédites, jamais montrées en Europe (des tous premiers dessins à la dernière œuvre en cours de réalisation).

Originaire d’Afrique du Sud, William Kentridge est un créateur parmi les plus prolifiques de ces vingt dernières années.
Avant tout dessinateur, il est également graveur, sculpteur, cinéaste, acteur et metteur en scène. Au cours des dernières décennies, sa pratique a évolué vers des oeuvres immersives à la fois spectaculaires, théâtrales et très émouvantes, faisant de lui un artiste total, maîtrisant tous les moyens d’expression.
L'oeuvre foisonnante de ce virtuose de la mise en scène et de l'image en mouvement offre une vision tout à la fois poétique et critique de sujets parmi les plus délicats comme la décolonisation, l’Apartheid, les conflits politiques ou le rôle de l’Afrique dans la Première Guerre mondiale.
Depuis Sophiatown, sa première pièce qui dénonce les crimes de l’Apartheid, à The Head & the Load, mise en scène époustouflante montrant le lien entre la Première Guerre mondiale et le colonialisme, Kentridge développe une oeuvre plastique aux allures de théâtre d’ombres.
Il se saisit des zones crépusculaires de notre histoire pour rendre visible l’invisible.

DOSSIER PÉDAGOGIQUE 

 

éclat MICHAEL WITTASSEK / Installations photographiques / MUSÉE DES BEAUX-ARTS D’ARRAS / L’ÊTRE LIEU25 mars >  24 juin 2020 


Lors de sa résidence au Musée des beaux-arts d’Arras, Michael Wittassek s’est intéressé d’une part à la peinture illusionniste du trompe-l’œil et au reflet à travers la représentation du verre ou du miroir, et d’autre part au « cliché-verre », une technique entre la gravure et la photographie mise au point dans les années 1860, par le célèbre peintre paysagiste arrageois Constant Dutilleux et par Camille Corot. 

Fort de cette inspiration, Michael Wittassek propose une installation composée d’une trentaine de réalisations photographiques se mêlant au verre et questionnant les notions de transparence, de reflet et d’éclat. Ce dernier terme, polysémique, souligne le rôle primordial de la lumière dans sa pratique photographique mais aussi la création d’une œuvre éclatée, d’un environnement immersif, invitant le visiteur à une déambulation dans les galeries du cloître de l’ancienne abbaye Saint-Vaast.
Cette année, l’artiste Michael Wittassek, en résidence depuis septembre 2019, présente des installations photographiques inédites. 

Michael Wittassek utilise souvent, au sein même de son processus de création, des techniques mixtes d’argentique et de numérique. Il engage pleinement son corps et des gestes dans des bains de révélation et de fixation du motif, ainsi que dans l’installation de ses pièces photographiques. 

Se définissant comme un « sculpteur de photographies », il transforme ses tirages en volumes de papier, suspendus ou gisants au sol, en interaction dynamique avec l’architecture des lieux, comme à L’être lieu dans les anciens ateliers techniques du lycée Carnot, et au musée avec l’architecture abbatiale inspirée de la seconde moitié du 18e siècle. 

VERNISSAGE MARDI 24 MARS 18H - MUSÉE DES BEAUX-ARTS D’ARRAS 19H30 - L’ÊTRE LIEU 
 

I HEAR VOICES / UN DISPOSITIF SCÉNOGRAPHIQUE DE NADIA LAURO 

Un dispositif du Centre Pompidou, en partenariat avec le Département du Pas-de-Calais 

I HEAR VOICES est un dispositif scénographique constitué de rochers en fourrure accueillant et diffusant une création sonore, les podcasts réalisés par les étudiants de CPGE (classe préparatoire littéraire, option arts plastiques). Ce paysage fictionnel constitué de rochers sonores est un espace immersif, pensé comme  un jardin public d’intérieur, un environnement visuel pour entendre, une invitation à expérimenter plusieurs postures d’écoute de textes et de sons en résonance avec l’exposition « éclat » de Michael Wittassek présentée dans la salle d’exposition. Le visiteur devient acteur de l’installation en partant à la recherche des voix enfouies dans les rochers. 

Nadia Lauro est scénographe, elle développe son travail dans divers contextes. Elle conçoit des dispositifs scénographiques, des environnements, des installations visuelles pour des spectacles, performances et expositions. Ses espaces au fort pouvoir dramaturgique génèrent des manières de voir et d’être ensemble inédites. 

VERNISSAGE MARDI 24 MARS À L’ÊTRE LIEU À 19H30 


 

MOI(S) / MusVerre / 8 février > 21 juin 2020 / 59216 SARS-POTERIES

Cette exposition présentera le travail de nombreux artistes contemporains, aussi bien œuvres du musée que prêts extérieurs : Makoto Ito, David Reekie, Camilla Caster, Elizabeth Swinburne, Dana Zamecnikova, Bertil Vallien, Lieve Van Stappen, Sibylle Peretti, Anne-Claude Jeitz et Alain Calliste, Joel Philip Myers, Masayo Odahashi, Gareth Noel Williams, Silvia Levenson, Yeun-Kyung Kim, Anne Donzé, Bongchull Shin et Antoine Brodin.

Afin d’enrichir et de diversifier le propos le MusVerre a souhaité intégrer d’autres médiums : pour le textile, Diana Brennan ; pour les lavis et les sérigraphies, Françoise Pétrovitch ; et enfin Marc Pataut pour la photographie.

LE DOSSIER PÉDAGOGIQUE

Le service des publics convie les enseiganntà une présentation personnalisée de l’exposition,

le mercredi 5 février 2020 à 14h.

Au programme :

  • Visite de l’exposition
  • Découverte des actions de médiation à destination des enseignants et de leurs classes 
  • Temps d’échange autour d’un café


Confirmez votre présence par mail avant le mercredi 29 janvier 2020.
 

Eléonore Peretti, responsable du Service des Publics et du Territoire 
Cécile Charniaux, médiatrice culturelle référente
Cécile Cecchy, professeur missionné (DAAC) au MusVerre

MusVerre / 76 Rue du Général de Gaulle, 59216 Sars-Poteries

 


FLUIDITÉS : L’HUMAIN QUI VIENT /  8 février > 29 avril 2020 / LE FRESNOY / TOURCOING
 

L’exposition qui se tiendra au Fresnoy- Studio national des arts contemporains durant l’hiver 2020 a pour but de montrer les systèmes de représentation qui se réfèrent à l’état du monde ou préfigurent celui de demain; ou la façon dont les artistes nous aident à comprendre les problèmes en jeu à l’heure où nous envisageons l’avenir de l’humanité dans notre relation aux machines, aux algorithmes, au vivant. Elle sera clôturée par un colloque organisé par un groupe de recherche composé d’artistes et de chercheurs.

Commissaire : Benjamin Weil, avec Pascale Pronnier

 

Les artistes : Hicham Berrada, Alfonso Borragan, Shu Lea Cheang, Cliff Evans, Joan Fontcuberta, Antony Gormley, Kar- los Gil, Lynn Hershman Leeson, Ismaël Joffroy Chandoutis, Yosra Mojtahedi, Michael Najjar, Pedro Neves Marques, Philippe Rahm, SMITH x Diplomates, Daniel Steegman Mangrané, Teresa Van Dongen

En partenariat avec Lille Métropole 2020, Capitale Mondiale du Design et la Métropole Européenne de Lille

 

Visites enseignants et professionnels des secteurs socio-éducatifs

Durant cette visite, les enseignants et les accompagnateurs découvriront les œuvres et pourront se renseigner sur les propositions pédagogiques et les activités proposées en relation avec l’exposition.

Mercredi 12 février 2020 à 14h30 Mercredi 4 mars 2020 à 14h30

Réservation par mail  Merci d’indiquer votre établissement scolaire et la matière enseignée ou votre structure.


LE DOSSIER PÉDAGOGIQUE

 


 

L'nvitation aux musées 2020 
Vivez trois journées dans trois musées de la région !
 

Thème de cette 13ème édition :
Dans le cadre du programme Muséo-sciences porté par les musées des Hauts de France, l’Invitation aux musées propose d’interroger les relations entre les arts et les sciences selon trois axes : les collections scientifiques dans les musées, les relations entre les méthodes scientifiques au service de la conservation, de la restauration, de la gestion des collections , ainsi que la manière dont les musées offrent des représentations du monde habitées par des discours scientifiques.

Les personnes désireuses de participer à ces stages s’engagent pour les trois journées. Le repas de midi est aimablement offert aux stagiaires par Les Amis des musées.


Le dispositif L’invitation aux musées est co-piloté par le rectorat de l’académie de Lille (inspection pédagogique régionale d’arts plastiques), la direction régionale des affaires culturelles (DRAC Hauts-de- France), la Fédération régionale des Amis des musées et Réseau Canopé.

Il s’appuie sur les propositions de divers musées dans le cadre de la mise en place d’un partenariat privilégié et est destiné aux acteurs de l’éducation et aux enseignants de toutes disciplines et de tous niveaux.

PARTICIPATION GRATUITE SUR INSCRIPTION

 

Tête-à-tête / MusVerre / Sars-Poteries / 14 décembre > 12 janvier 2020


page1image1790848

 


 

 

 

 

 



 



Cet hiver au MusVerre, découvrez avec vos classes différentes techniques de soufflage par des artistes verriers et l'exposition "Tête-à-tête", fruit de la rencontre entre des étudiants allemands en école d'art et les oeuvres du musée.  

MusVerre, 76 Rue du Général de Gaulle, 59216 Sars-Poteries / 03 59 73 16 16


 

Sacrée Architecture, la passion d’un collectionneur ! Musée de Flandre / CASSEL / 13 février > 14 juin 2020

Une collection n’existe pas sans passion… Sacrée Architecture ! présentera pour la première fois au public une collection à laquelle un homme a consacré plus de quarante années de sa vie. Lui qui rêvait de devenir architecte s’est pris de passion pour les tableaux flamands et hollandais des XVIe et XVIIe siècles représentant des intérieurs d’églises en perspective, véritable défi pour l’artiste !

À la fin du XVIe siècle alors que la controverse entre protestants et catholiques est vive, en pleine fougue baroque, des artistes inventent une nouvelle manière de suggérer le divin. Ils donnent alors à voir des églises grandioses et lumineuses aux lignes architecturales majestueuses, sublimes de spiritualité. Sans omettre pour autant les scènes de la vie quotidienne qui s’y déroulent avec hommes, femmes, enfants et animaux… reliant ainsi le monde terrestre à l’univers céleste.

Au gré des recherches et des opportunités, un ensemble unique d’une cinquantaine de tableaux, représentatif de la peinture architecturale des écoles du Nord, a été constitué par ce collectionneur.

Brochure scolaire 

La visite formation des enseignants aura lieu mercredi 12 février à 14h30.
Avant même l’inauguration de la manifestation, vous pourrez découvrir en avant-première les œuvres et assister à la fin du montage de l’exposition.

Renseignements et inscription : Cindy MANON. Chargée des publics scolaires et spécifiques. Musée de Flandre. +33 (0)3 59 73 45 63

 


MuséoSciences / Trésors des musées des Hauts-de-France / 2018-2021


Tous les 3 à 4 ans, l’Association des conservateurs définit un thème commun pour la mise en œuvre de projets en réseau appelés « Trésors des musées des Hauts-de-France ». L’objectif est de mettre en lumière les collections des musées selon un angle original et de donner à tous les moyens de documenter et de publier des œuvres ou des ensemblesméconnus. En favorisant la synergie entre les musées de la région, les projets mettent en valeur la diversité et la complémentarité des collections sur l’ensemble du territoire.../... 

MuséoSciences met à l’honneur des collections rares et inattendues. À ce titre, ce projet ambitieux et original intègre des partenaires éclectiques et donnera à des musées peu actifs au sein de l’association une belle occasion de s’inscrire dans une entreprise collective, de bénéficier des moyens communs de la structure et, ainsi, de garantir à leurs collections une meilleure visibilité. Par sa thématique et ses déclinaisons à géométrie variable, MuséoSciences a vocation à s’adresser au public le plus large : amateurs éclairés comme néophytes, adultes et enfants. Tout en reprenant les codes et la méthodologie des grands projets, scientifiques et grand public, qui ont fait la réputation de l’Association,MuséoSciences participe ainsi d’une dynamique nouvelle voulue et portée par le nouveau Conseil d’Administration de l’Association, élu en décembre 2018.

Association des conservateurs des musées des Hauts-de-France
23, Grand Place – 59100 Roubaix
T. +33 (0)3 28 33 66 50
 musenor@musenor.com – www.musenor.com

 


LE RÊVE D'ÊTRE ARTISTE / Palais des Beaux-Arts  LILLE /
20 septembre 2019 > 6 Janvier 2020

D’Albrecht Dürer à Marina Abramović,en passant par Jacques Louis David, Édouard Manet, Frida Kahlo ou Jeff Koons, l'exposition raconte pour la première fois la construction d’un mythe, celui de l’artisan qui voulait être immortel.

Depuis le Moyen Âge, où peintres et sculpteurs sont encore des artisans, jusqu’à aujourd’hui, l’artiste rêve de se faire une place au soleil. Pour y parvenir, il ou elle bâtit au fil des siècles une extraordinaire stratégie d’élévation sociale, qui lui permet de s’arracher à sa condition, de créer en toute liberté tout en côtoyant les puissants

Les artistes s’imposent peu à peu comme des êtres singuliers, hors normes, suscitant respect et admiration aussi bien que controverses, censures et persécutions. En six chapitres et une centaine d’oeuvres
décryptées sont abordés des thèmes tels que la signature, l’autoreprésentation, le génie ou encore le corporatisme : peintures, dessins, gravures, sculptures, mais aussi extraits de films, émissions de télévision, sont tous au service d’une histoire, celle de l’irrésistible ascension de l’Artiste.

Et vous, avez-vous rêvé un jour d'être artiste?

Commissariat général : Bruno Girveau, directeur du Palais des Beaux-Arts et du Musée de l’Hospice Comtesse.
Commissariat scientifique : Delphine Rousseau, Régis Cotentin, assistés de Clémentine Delplancq.

DOSSIER PÉDAGOGIQUE

 


 

Découverte de pièces de la collection design du Frac dans la perspective de LILLE-DESIGN
Visite ouverte à tous les enseignants 


Découverte de pièces de la collection design du Frac dans la perspective de LILLE-DESIGN

Visite ouverte à tous les enseignants 
le mercredi 2 octobre 2019 de 14h30 à 16h30
Rendez-vous à l’accueil du Frac à 14h30 

En préambule à LILLE MÉTROPOLE 2020, CAPITALE MONDIALE DU DESIGN, cette visite organisée par les enseignantes missionnées permettra de faire un focus sur des pièces de design de la collection du Frac empruntables gratuitement dans les établissements scolaires de toute l’académie dans le cadre du dispositif eao (élèves à l’œuvre). Dispositif ouvert aux écoles, collèges et lycées.

Des outils pédagogiques et des pistes de travail concrètes seront présentés aux enseignants du cycle 2 au cycle 4 en parallèle à la découverte de pièces de design de l’exposition GIGANTISME.

Une ouverture culturelle vers d’autres domaines artistiques sera proposée pendant cette visite : 
en littérature, en musique, en cirque, en architecture, en cinéma…

Les enseignants peuvent venir accompagnés de leurs enfants pour cette visite, 
un accueil spécifique leur sera réservé avec des ateliers.
Merci de vous inscrire  (en précisant l’âge des enfants qui vous accompagnent) : 

Enseignantes missionnées au Frac : Violaine Desportes et Carole Darcy 
Frac Grand Large — Hauts-de-France, 503 Avenue des Bancs de Flandres, Dunkerque / 03 28 65 84 20

 

MusVerre / 50 ans au musée, une histoire singulière / 21 septembre 2019 > 12 janvier 2020 /

Cette exposition relate la genèse du musée. De nombreux documents permettront d’illustrer l’effervescence autour de l’installation dans le château Imbert et les premières expositions organisées à Sars-Poteries et ailleurs. La présentation de poteries et de peintures installées dans l’ancien musée à ses débuts, contribuera également à éclairer cette histoire originale. À ces documents d’archives (coupures de journaux, vidéos, photographies anciennes...), s’ajouteront des œuvres conservées dans les réserves.
Les grandes étapes du musée seront ainsi évoquées, de la création de l’atelier du verre avec les anciens verriers de Sars-Poteries, l’organisation des stages et démonstrations, au symposium de 1982 puis au grand colloque de 1984, jusqu’à la départementalisation de 1994 et les résidences d’artistes qui suivirent.

MusVerre, 76, rue du Général-de-Gaulle, 59216 Sars-Poteries

Invitation 

Présentation aux enseigants le mercredi 2 octobre à 14h00

Newsletter de rentrée du MusVerre


Marie-Odile Candas Salmon / La sanction du regard / Une pensée à l'œuvre / 
21 septembre >  27 octobre 2019 / artconnexion  Lille

Une pensée à l’œuvre a été réfléchie comme une exposition mettant en exergue les intérêts de l’artiste et sa façon de travailler. Nous y présentons les intentions et les influences de marie odile candas salmon : les orientations de son travail, ses écrits, ses lectures. Cette exposition présente les aspects théorique et archivistique de la carière de l’artiste, ainsi que des œuvres peu montrées en France.

Une pensée à l’œuvre présente l’intérêt de l’artiste pour les matériaux divers à travers des livres,des écrits, des sculptures à petite échelle ou encore des projections. Cette exposition nous semble être une excellente entrée en matière pour faire comprendre aux élèves les différents médiums de création en art.

La conception de la plupart des œuvres sélectionnées a été pensée alors que l’artiste était en résidence à l’étranger ou en voyage personnel. Cet aspect amène le spectateur à s’interroger sur leprocessus créatif d’une œuvre d’art, depuis l’idée de départ jusqu’à sa création. Le processus créatif est également présent dans les recherches constantes de l’artiste, et sa façon de voir le monde.

Dossier pédagogique

artconnexion 9, Rue du Cirque - Lille T. 03 20 21 10 51 artconnexion@nordnet.fr

 

 


POLOGNE 1840-1918, PEINDRE L'ÂME D'UNE NATION /

 20 septembre 2019 > 20 janvier 2020
KASIMIR ZGORECKI FIGURE DE LA PHOTOGRAPHIE POLONAISE DU XXE SIÈCLE /
25 septembre 2019 > 13 avril 2020

Musée du Louvre-Lens 

L’année 2019 marque le centenaire de la signature, le 3 septembre 1919, de la convention entre la France et la Pologne «relative à l’émigration et à l’immigration», qui entraîne l’arrivée massive de travailleurs polonais en France et plus particulièrement dans le bassin minier du nord du pays. Entre 1919 et 1928, 280 000 contrats de travail sont ainsi signés suite à cet accord international.

Pour commémorer cet événement marquant pour l’identité du territoire, le musée du Louvre-Lens propose une grande rétrospective sur la peinture polonaise du 19e siècle, avec la collaboration étroite du musée national de Varsovie.

L’exposition retrace ce moment si particulier de l’histoire de la culture polonaise, où malgré la division du pays entre l’Empire russe, l’Empire autrichien et le Royaume de Prusse, les artistes créent une véritable identité polonaise, ce que l’on a pu nommer depuis la « Polonité ». Elle présente la façon dont les artistes, en s’inspirant de l’histoire nationale, des paysages et de la paysannerie, ont façonné des images de la Pologne pour les Polonais mais aussi pour le reste du monde. Généreuse et évocatrice, leur peinture est souvent à la pointe des modes picturales européennes de l’époque.
Grâce aux prêts prestigieux des musées nationaux polonais, l’exposition réunit environ 120 tableaux − datés entre 1835 et 1914 − des plus grands noms de la peinture polonaise, tels que Jan Matejko, Josef Chelmonski, Jacek Malczewski ou Wojciech Kossak.

Commissariat

Iwona Danielewicz et Agnieszka Rosales, conservateurs au Musée national de Varsovie,
Marie Lavandier, directrice du musée du Louvre-Lens,
Luc Piralla, directeur adjoint du musée du Louvre-Lens,
assistés de Caroline Tureck, chargée de documentation, musée du Louvre-Lens

Dossier pédagogique

Feuillet scolaire Pologne
Journée Portes ouvertes : exposition Pologne et Kasimir Zgorecki
Mercredi 25 septembre 2019, à 10h et 14h30

Inscriptions au 03 21 18 63 21

Visites d’initiation de l’exposition Pologne
Mercredi 16 octobre 2019 à 14h30
Gratuit, inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles.


GIGANTISME / 4 mai 2019 > 5 janvier 2020 / Dunkerque 

GIGANTISME — ART & INDUSTRIE fait converger attitude visionnaire, goût de la belle ouvrage et prise de risque pour des aventures hors norme. Par son caractère inédit, tout comme sa démesure, GIGANTISME peut surprendre. Il déplace des montagnes et parfois trébuche ou encore subit de plein fouet les mutations économiques, les transitions écologiques et leurs effets sociaux. Les récits, les projets ou leurs productions à différentes échelles demeurent pour témoigner de sa folie créative et bâtisseuse. GIGANTISME — ART & INDUSTRIE est une triennale hors normes, un trait d’esprit qui se projette vers l’horizon et se démultiplie à l’infini.

Dans le cadre de la triennale GIGANTISME, présentation de l’exposition « A l’américaine ! » par les enseignants détachés au LAAC à destination des enseignants du 2nd degré. 

Le Mercredi 15 mai 2019 à 14h30 au LAAC de Dunkerque.

GIGANTISME – ART & INDUSTRIE est une initiative collective inédite sur le territoire des Hauts-de-France : la création, à Dunkerque d’une nouvelle triennale art et design en Europe. Elle se déploie autour de trois lieux emblématiques du pôle Art contemporain de Dunkerque : la friche industrielle de la Halle AP2, le Fonds régional d’art contemporain Grand Large – Hauts-de-France (FRAC) et le Lieu d’Art et Action Contemporaine – Musée de France (LAAC), avec des résonnances en région.

 
 

Eldorado / lille 3000 

27 avril 2019 > 2 novembre 2019

Pour cette nouvelle édition thématique, lille3000 jouera la carte d’une saison Printemps / Eté, de quoi permettre aux visiteurs de silloner la région lors des beaux jours, avec une programmation ouverte sur l’extérieur. 


Eldorado, outre les expositions et spectacles proposés, continuera à explorer les nouveaux mondes et se déploiera dans toute la métropole lilloise, comme un mouvement tourné vers la mise en valeur de ce qui fait la richesse du territoire : ses habitants, leur capacité à inventer de nouveaux modèles pour mieux vivre ensemble, ses entreprises qui innovent pour une nouvelle économie, le maillage entre artistes, chercheurs, citoyens. 

À l’origine, l’Eldorado (de l’espagnol el dorado ("le doré") est associé à une contrée fabuleuse d’Amérique du Sud que l’on croyait très riche en or et en pierres précieuses. Ce mythe est apparu dans la région de Bogota en 1536. Il a rapidement été relayé par les conquistadors espagnols qui y ont cru sur la base du récit de voyage de Francisco de Orellana. C’est le mythe plus ancien des cités d’or, qui était largement diffusé à l’époque... 

DOSSIER PÉDAGOGIQUE 

DOSSIER ENSEIGNANTS